Faire plaisir à Jésus

Oraison de l’office de None en ce mercredi de la 21ème semaine du TO (sem I).
« Seigneur Jésus-Christ, toi qui étendis les bras sur la croix pour sauver tous les hommes, donne-nous de te plaire en chacun de nos actes pour faire connaître au monde l’œuvre de ton amour. »
Méditation.

  • Le Seigneur a étendu librement ses bras dans cette œuvre de salut offert à l’humanité entière. Et non seulement librement mais volontairement. Il veut notre rédemption tant Il sait que nous en avons besoin. Et le moyen choisi est la croix, la sienne et par conséquent chacune de nos croix peut aussi devenir lieu de salut pour nous.
  • Jésus a dit qu’Il avait soif de nos âmes. Ayons soif, comme Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, de lui plaire. Mais cette soif de lui plaire étant encore une grâce, il nous faut encore la demander.
  • Alors chacun de nos actes quotidiens pourront être éclairés par cette joie de faire plaisir à Jésus. C’est difficile de croire que nos actes les plus banals, les plus répétitifs, les plus rébarbatifs peuvent – si l’on change de regard – devenir source de joie en considérant que nous pouvons faire plaisir à Jésus. C’est à expérimenter pour y croire.
  • Faire plaisir à Jésus implique d’aller plus loin que de faire sa volonté. Faire sa volonté, c’est la base, le b-a-ba, le minimum syndical. Faire plaisir, c’est dépasser le stade de l’obéissance pour entrer dans une relation plus amicale ou nuptiale, où librement nous avons l’initiative d’un petit cadeau. Ne croyons pas qu’il s’agisse toujours d’un sacrifice. Faire plaisir à Jésus, c’est peut-être tout simplement lui raconter un moment drôle ou un mot d’enfant qui ont pu jalonner notre journée.
  • Et témoigner de cette relation presque familière avec le Christ procède d’une magnifique évangélisation car les bras en croix sont accueil et appel à cette proximité dont Jésus a tant soif.
  • « Seigneur Jésus-Christ, toi qui étendis les bras sur la croix pour sauver tous les hommes, donne-nous de te plaire en chacun de nos actes pour faire connaître au monde l’œuvre de ton amour. »

Publié par Anne-Marie MICHEL

Pigiste catholique, je m'efforce de témoigner de ma foi dans le Christ, chemin, vérité et vie. Ainsi, ce qui est vrai, bien et beau m'élève et ce trésor se partage. Notre temps est encore celui de la miséricorde, eleos en grec, alors proclamons-la à temps et à contre-temps !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :