La grâce, alpha et omega de nos actions

Oraison de l’office des Laudes en ce lundi de la 13ème semaine du TO (sem I).
« Que ta grâce inspire notre action, Seigneur, et la soutienne jusqu’au bout, pour que toutes nos activités prennent leur source en toi et reçoivent de toi leur achèvement. »
Méditation.

  • Il fut bien inspiré, ce prêtre, lorsqu’il conseilla à un pénitent, en confession, d’écrire pendant son temps d’oraison. De prendre des notes sur la base du passage d’Évangile qu’il médite. Si l’on s’interdit tout « retour sur soi » et tout « bavardage » inutile en écrivant nos petites impressions sentimentales à la lecture de la parole de Dieu, le bénéfice de l’écriture pendant l’oraison peut être très grand. Déjà cela diminue les distractions. Mais écrire permet aussi d’être plus à l’écoute du Saint Esprit. Et comme l’Évangile est une Parole qui doit être mise en acte, il est nécessaire que la grâce de Dieu nous inspire, nous guide, nous habite. C’est ce que l’Église demande dans cette oraison. Si c’est écrit, nous pouvons le relire quelques temps plus tard et se le rappeler. Soyons des diaristes de nos temps d’oraison quotidiens !
  • Ainsi, se rappeler ce que nous avons écrit aide à persévérer. En effet, nous demandons au Seigneur, de soutenir notre action jusqu’au bout. Et toute bonne action, faite dans l’amour du Cœur de Jésus, trouvera du soutien dans le Seigneur. Ne demandons-nous pas, dans 5ème mystère glorieux qu’est le couronnement de Vierge Marie, cette grâce de la persévérance finale ? Ne nous décourageons pas, ou bien relevons-nous si nous avons démissionné.
  • La grâce transcendera nos actions par interprénétration de Dieu en nous. C’est ce que permet notre docilité au Saint Esprit. Les fruits de cet abandon au Seigneur sont si grands ! Certes, nous sommes inconstants dans notre vie et notre docilité à l’Esprit peut connaître des effondrements. Tant pis, relevons-nous de façon à ce que ce ne soit plus nous qui vivions, mais le Christ qui vive en nous, comme le dit St Paul.
  • Enfin, qu’est-ce que l’achèvement de nos actions ? Nos actes n’ont apparemment donc pas leur achèvement en eux-mêmes, mais leur achèvement est un don, reçu de Dieu ! Cela implique un certain détachement de notre part quant à nos actes, nos œuvres. Si leur source est également en Dieu, nous ne pouvons rien nous approprier. C’est finalement très libérant. Oui, le Christ est bien notre alpha et notre omega.
  •  « Que ta grâce inspire notre action, Seigneur, et la soutienne jusqu’au bout, pour que toutes nos activités prennent leur source en toi et reçoivent de toi leur achèvement. »

Publié par Anne-Marie MICHEL

Pigiste catholique, je m'efforce de témoigner de ma foi dans le Christ, chemin, vérité et vie. Ainsi, ce qui est vrai, bien et beau m'élève et ce trésor se partage. Notre temps est encore celui de la miséricorde, eleos en grec, alors proclamons-la à temps et à contre-temps !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :