Soif de sagesse, recherche de l’éternel amour

Collecte de la messe du 28 août où nous faisons mémoire de Saint Augustin.
« Renouvelle, Seigneur, dans ton Église l’esprit dont tu as comblé l’évêque Saint Augustin ; pour que, remplis de ce même esprit, nous n’ayons soif que de toi, source de la vraie sagesse, et ne cherchions que toi, auteur de l’éternel amour. »
Méditation.

  • Il est question de renouveler, faire du neuf, du nouveau. Étrangement, cette demande de renouvellement est récurrente, comme si la nouveauté devait surgir sans cesse. C’est, en effet, le propre de Dieu : il est créateur depuis toute éternité.
  • Il s’agir de renouveler notre esprit dans l’Église. Nous avons sans cesse besoin d’être fortifiés, recadrés, recentrés. Car notre centre, notre épicentre, se dissout régulièrement dans du secondaire. À juste titre, nous considérons ce secondaire très important : notre santé, notre sécurité, notre travail, nos multiples obligations. Si cruciales soient-elles, ces préoccupations restent secondes au regard du centre vers lequel cette oraison nous réoriente : n’avoir soif que du Seigneur. Telle Sainte Thérèse d’Avila qui nous guide vers la demeure la plus profonde de notre château intérieur, goûtons cette paix suave et libératrice de ce recentrement sur l’unique Bien : Jésus-Christ. Cette oraison nous invite à résoudre ou supporter nos occupations quotidiennes et nos soucis en suivant cette boussole qui, telle l’étoile des Mages, ne nous fait chercher que le Seigneur, sa vraie sagesse afin de plonger dans l’amour éternel. Si nous recevons cette grâce, alors nos activités trouveront et atteindront ce but et ce Bien qu’est Jésus-Christ, mais nous cheminerons avec ordre et paix.
  • « Renouvelle, Seigneur, dans ton Église l’esprit dont tu as comblé l’évêque Saint Augustin ; pour que, remplis de ce même esprit, nous n’ayons soif que de toi, source de la vraie sagesse, et ne cherchions que toi, auteur de l’éternel amour. »

Publié par Anne-Marie MICHEL

Pigiste catholique, je m'efforce de témoigner de ma foi dans le Christ, chemin, vérité et vie. Ainsi, ce qui est vrai, bien et beau m'élève et ce trésor se partage. Notre temps est encore celui de la miséricorde, eleos en grec, alors proclamons-la à temps et à contre-temps !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :